Immobilier : faut-il acheter neuf ou ancien ?

Immobilier : faut-il acheter neuf ou ancien ?

Acheter neuf ou ancien dans l'immobilier ?

Au moment de l’acquisition d’un bien immobilier se pose inévitablement la question : vaut-il mieux acheter dans le neuf ou dans l’ancien ? Pour être sûr de faire le bon choix, cet article vous sera d’une précieuse aide. Lisez-le jusqu’au bout !

Acheter dans le neuf ou l’ancien : les prix

Quand on souhaite acquérir un logement, les prix sont le premier critère que l’on prend en compte. Dans l’immobilier neuf, les prix moyens sont plus élevés, sachant qu’il est difficile de dénicher un bien situé au centre-ville. Pour l’ancien, les prix sont moins élevés et les biens sont souvent situés à proximité des commodités.

Selon les dires des experts, le prix moyen dans l’ancien est de 2 060 euros le mètre carré, sachant qu’il atteint les 4 422 euros le mètre carré pour le neuf. Toutefois, il faut savoir que les prix peuvent dépasser les 10 000 euros le mètre carré dans certaines régions.

Pour rappel, le prix affiché d’un bien neuf comprend déjà 20 % de la TVA, ce qui n’est pas le cas pour un logement dans l’ancien. De plus, le premier est dans la plupart des cas vendus avec un emplacement de parking, soit l’équivalent de 7 000 à 20 000 euros. Dans l’ancien, il n’y a pas de parking systématiquement vendu.

Par ailleurs, il faut savoir que les charges à payer pour un logement neuf sont moins lourdes que dans l’ancien, sachant qu’il n’y a pas de gros travaux à prévoir. Pour l’achat d’un bien immobilier ancien, les coûts pourraient parfois être conséquents.

Les aides pour l’acquisition d’un bien immobilier

Que ce soit pour l’ancien ou le neuf, l’État met à votre disposition de nombreuses aides pour acquérir un bien immobilier.

Pour l’immobilier neuf, l’acquéreur peut bénéficier du Prêt à Taux Zéro (PTZ), une aide financière dédiée aux primo-accédants. Ce dispositif concerne également l’immobilier ancien, à la seule condition de réaliser des travaux très importants. Pour bénéficier de cette aide, de nombreux critères doivent être pris en compte, tels que la zone où se situe le bien, les conditions de revenu, etc. À noter que le montant accordé dans le cadre de cette aide peut aller jusqu’à 40% du coût total de l’opération à financer.

Pour financer l’acquisition d’un bien dans l’ancien, le futur propriétaire peut opter pour le dispositif Denormandie. Pour rappel, cette aide ne concerne pas toutes les villes françaises.

Pour acheter un logement ancien dans les secteurs tendus, à forte demande en logements, il est possible d’opter pour l’Allocation de Logement Social (ALS). Le fonctionnement de l’Allocation de Logement Familial (ALF) est le même. C’est une aide dédiée aux familles très modestes dans le but d’alléger le remboursement de leur crédit immobilier, sous conditions de ressources.

Neuf ou ancien : quel confort du logement ?

Outre les prix et les aides octroyées par l’État, le confort du logement est un point très important à ne pas négliger pour choisir entre le neuf ou l’ancien.

Choisir un bien neuf, c’est la garantie de disposer d’un logement plus performant thermiquement et phoniquement. Pourquoi ? Parce que la loi impose aux constructeurs de respecter certaines réglementations, notamment la RT 2012 (Réglementation Thermique). Acquérir un bien neuf, c’est aussi la certitude de faire des économies sur la facture de chauffage.

En somme, le logement neuf est doté de plusieurs éléments contribuant au confort et à la qualité de vie. Nous citons le parking sous-sol, l’ascenseur, la terrasse, le balcon, etc. Ce sont des équipements que l’on ne trouve que rarement dans l’immobilier ancien. Et la bonne nouvelle, les personnes qui acquièrent un logement en VEFA peuvent bénéficier d’un logement sur-mesure.

Pour l’ancien, il faut savoir que certains logements nécessitent de gros travaux de rénovation permettant d’avoir un réel confort. Toutefois, notons que le cachet des murs en pierre, des poutres en bois et des moulures renforce l’esprit chaleureux de l’habitation et plaisent à un grand nombre de personnes.  N’oubliez pas que les prix des logements anciens sont moins élevés !  

Des délais d’achats plus courts pour l’ancien

Quand on décide d’acquérir un logement, les délais d’achats doivent aussi être prix en compte. Dans l’immobilier neuf, les professionnels affirment que les délais varient entre 12 et 18 mois. Quant à l’ancien, ils ne dépassent pas les 4 mois.

Toutefois, il faut savoir que l’achat d’un logement neuf n’exige pas (ou peu) des travaux à court ou moyen terme, à contrario d’un bien ancien. Et la cerise sur le gâteau, le constructeur garantit à l’acquéreur un parfait achèvement du logement, une garantie qui couvre tous les désordres intervenant dans la première année après la réception des travaux, le bon fonctionnement des équipements pendant deux ans, et la réparation des désordres importants pendant dix ans.

Pour l’immobilier ancien, l’acheteur doit souvent prévoir quelques travaux à réaliser, ce qui peut parfois lui coûter cher.

Alors, faut-il acheter dans l’immobilier ancien ou neuf ? Le choix n’appartient qu’à vous !

Cet article vous est proposé par impotrevenu.com, le guide de l’impôt sur le revenu