Défiscalisation des travaux de résidence principale 2020, quelles possibilités s’offrent à vous ?

Vous aimeriez en savoir plus sur la défiscalisation des travaux de rénovation d’une résidence principale 2020 ? Pour cela, il vous faudra connaître avec le plus de précisions possibles les travaux qui pourront bénéficier de cette défiscalisation et surtout dans quelle proportion et à quelles conditions ceux-ci peuvent donner lieu à une défiscalisation. Bien que de nombreux travaux donnent lieu à des avantages fiscaux, il faut relever que cela n’est possible que dans certaines conditions et selon la nature du travail. Apprenons-en plus dans cet article.

Les travaux éligibles à la défiscalisation des travaux résidence principale 2020

Si l’achat d’une résidence principale ne donne droit à aucune possibilité de défiscalisation depuis 2011, la défiscalisation des travaux sur la résidence principale en 2020 est très souvent utilisée par les propriétaires immobiliers. Cette mesure du gouvernement qui concerne certains travaux de rénovation a pour objectif de favoriser l’amélioration du confort intérieur d’un logement au moyen de quelques réductions fiscales. Cependant, pour profiter de cette réduction fiscale, les travaux engagés dans le souci de moderniser et d’améliorer le confort doivent respecter certaines conditions.

Il faut premièrement définir la nature des travaux de rénovation de la résidence principale qui seront engagés, pour qu’ils soient sujets à la défiscalisation, il faut que la nature de ses travaux soit définie. C’est l’élément le plus important et le premier critère pour bénéficier de cette défiscalisation.

Lorsqu’on parle de travaux de rénovation de la résidence principale en 2020, on distingue généralement plusieurs catégories qui sont :

  • Les travaux d’amélioration ;
  • Les travaux de réparation et / ou d’entretien ;
  • Les travaux de reconstruction et / ou d’agrandissement.

Dans ces catégories, seules les deux premières sont soumises à une défiscalisation, car leur nature correspond au critère exigible par cette mesure gouvernementale. Ces réductions d’impôt offrent par conséquent quelques avantages non négligeables.

Rénovation énergétique : l’ECO-PTZ pour la défiscalisation des travaux de résidence principale 2020

Réaliser des travaux de rénovation peut rapidement impliquer un budget conséquent. Il vous est possible de réduire ce budget et de bénéficier d’une défiscalisation des travaux de votre résidence principale grâce à une aide bancaire appelée ECO-PTZ. Il s’agit en fait d’un éco-prêt à taux nul qui est accordé à un propriétaire qui détient un logement ancien (plus de 2 ans d’ancienneté) pour le financement de travaux de rénovation énergétique. Ce prêt est soumis à quelques conditions (plafond, durée de remboursement…).

Le montant maximum du prêt est de 20 000 euros, remboursable sur une période 10 ans pour un projet de rénovation qui inclut 2 bouquets de travaux. 30 000 euros est la limite à ne pas dépasser pour une rénovation comptant au moins 3 types de travaux réalisés simultanément, la durée de remboursement étant de 15 ans.

Il est important de noter que pour bénéficier de l’ECO-PTZ, votre projet de rénovation doit inclure un minimum de deux travaux de rénovation. L’éco-prêt à taux zéro, donne l’avantage de pouvoir être cumulable avec d’autres aides de l’Etat mais aussi avec la prime énergie, les aides de l’Anah et beaucoup d’autres.

En 2020, en application l’article 15 de la loi de finances pour 2020, le dispositif est progressivement transformé en prime davantage ciblée sur la performance énergétique et les ménages modestes : MaPrimeRenov. Le versement de cette nouvelle aide est opéré par l’Agence nationale de l’habitat (Anah).

Défiscalisation de travaux d’une résidence principale en 2020 : le CITE toujours disponible !

Dans le même sillage que l’ECO-PTZ, la défiscalisation des travaux de votre résidence principale peut également être réalisée via le CITE. En effet, ces travaux de rénovation énergétique bénéficient d’un crédit d’impôt très intéressant. Le CITE finance ainsi 30 % du montant des travaux de rénovation énergique, le financement couvrant exclusivement le matériel acheté et la main-d’œuvre.

Il faut savoir que le CITE de 30 % n’est accordé qu’à une résidence principale qui est achevée depuis plus de 2 ans. Le montant des dépenses est soumis à une limite de :

  • 16 000 euros pour un couple marié ou lié par un pacs ;
  • 8 000 euros pour une personne seule.

Cependant, ce plafond sera majoré de 200 euros par enfant et à 400 euros par personne à charge. Cette défiscalisation des travaux a l’avantage d’être cumulable à l’ECO-PTZ ce qui vous permet de fournir à votre domicile principal le confort dont vous avez besoin pour un budget finalement très raisonnable. Attention, le CITE sera définitivement supprimé en 2021.

Défiscalisation des travaux d’une résidence principale 2020 en outre-mer

La défiscalisation des travaux dans votre résidence principale est également valable dans les départements d’outre-mer (DOM) pour ce qui concerne les travaux de réhabilitation du logement. Cette réduction fiscale fait d’ailleurs l’objet d’une loi à part entière : la loi Girardin. Il s’agit d’un dispositif de défiscalisation des DOM qui vise les différents investissements immobiliers (la résidence principale étant considérée comme un placement).

Le principe de la loi Girardin est le suivant : le contribuable qui réalise l’acquisition d’un logement neuf peut bénéficier d’une réduction d’impôt comprise entre 25 et 50 %. Le logement neuf doit donc être situé dans une collectivité ou un territoire d’outre-mer et doit être mis en location vide à titre de résidence principale durant au moins 6 ans.

Les seuils de revenus fixés par la loi varient en fonction du département ou de la collectivité où est situé le bien et aussi de la composition du foyer. Comme avec la loi Pinel, les ressources des locataires sont plafonnées.

Travaux de rénovation pour personnes âgées ou handicapées

Votre logement peut avoir besoin d’adaptations spécifiques pour des personnes âgées ou encore handicapées pour que la résidence continue d’offrir le confort nécessaire à leur bien-être. Une telle défiscalisation des travaux de résidence principale 2020 est octroyée sous certaines conditions.

En effet, des travaux de rénovation entrainant le remplacement ou l’installation d’équipement spécial tel que ; les barres d’appui ou de maintien, les monte-escaliers, etc. bénéficient d’avantages fiscaux. Le crédit d’impôt associé est égal à 25 % du montant de la dépense main-d’œuvre et toutes taxes comprises. Bien entendu, cette réduction d’impôt est soumise à certaines conditions visant à prouver l’invalidité et la réduction de la mobilité des individus composant le foyer.

Ces dépenses pour les travaux de rénovation sont également plafonnées avec une limite couverte par une période 5 ans. Ce plafond est fixé à :

  • 10 000 euros pour un couple marié ou lié par un pacs ;
  • 5 000 euros pour une personne célibataire.

Cette mesure jouit, enfin, d’une augmentation de 400 euros par personne à charge supplémentaire et 200 euros pour un enfant en résidence alternée.