Comment réussir sa défiscalisation immobilière en 2020 ?

La défiscalisation immobilière par définition s’entend comme une stratégie ou un ensemble de mesures qui procurent des avantages fiscaux aux particuliers et aux sociétés qui investissent dans l’immobilier. Ces avantages fiscaux se présentent habituellement sous la forme de réductions du revenu imposable ou de crédits d’impôt et concernent tout investissement immobilier locatif, neuf ou ancien. La défiscalisation immobilière est un objectif que visent de nombreux contribuables français. Elle a pour but de tirer profit des dispositifs législatifs de défiscalisation tout en investissant dans l’immobilier et en se forgeant un patrimoine. Afin de réussir une stratégie de défiscalisation immobilière en 2020, il faut suivre une méthodologie précise et respecter certaines étapes. Pour vous aider dans votre projet de réduire vos impôts sur le revenu, voici tout ce qu’il faut savoir pour réussir sa défiscalisation immobilière.

Identifier ses objectifs et sa capacité d’investissement

Pour savoir comment réussir sa défiscalisation immobilière en 2020, il faut avant tout savoir pourquoi investir dans l’immobilier locatif. Si vous cherchez une stratégie efficace pour réduire vos impôts, cela sous-entend que vous avez un objectif final bien défini. Cela peut être dans le but d’obtenir des revenus passifs complémentaires, de vous constituer un patrimoine, un capital ou encore une résidence secondaire. C’est en ayant une idée précise de vos objectifs finaux que vous pourrez facilement mettre sur pied une stratégie efficace pour réduire vos impôts.

En plus de ces objectifs, il faut aussi prendre en compte votre capacité d’investissement pour une défiscalisation immobilière intelligente. Commencez par définir un budget. Votre capacité financière d’investissement est directement liée à votre capacité d’épargne mensuelle et à votre capacité d’endettement. Une fois que l’on a établi un budget et une capacité financière, il sera plus facile de savoir quel montant précis on est en mesure d’investir pour défiscaliser.

Opter pour le bon dispositif législatif défiscalisant

Le succès d’une défiscalisation immobilière passe par le type d’investissement immobilier dans lequel on veut se lancer. À ce niveau, vous pouvez choisir d’investir pour une défiscalisation dans l’immobilier ancien, soit opter pour une défiscalisation dans un logement neuf. Selon votre choix, plusieurs dispositifs seront à votre disposition et vous aideront à réduire vos impôts.

En établissant un plan de défiscalisation immobilier, il ne faut pas seulement s’attarder sur le dispositif législatif, mais aussi sur la rentabilité du bien immobilier dans lequel on compte investir.

La défiscalisation immobilière dans l’ancien

La défiscalisation de l’immobilier ancien est possible grâce à plusieurs lois, notamment la :

  • Loi Malraux qui permet de défiscaliser ses investissements dans l’immobilier ancien. L’investissement ici doit concerner l’immobilier situé sur un secteur sauvegardé sur le territoire français ou sur un site patrimonial urbain ou paysager. Le dispositif Malraux s’applique à tous les contribuables français et permet de réduire 22 % ou 30 % du montant de son investissement. Les dépenses sont limitées à un 100 000 euros par année fiscale et ne peuvent excéder 4 ans. En retour, l’investisseur s’engagera à louer l’immeuble acquis pendant une période de 9 ans et est libre de déterminer le montant du loyer ;
  • Loi Monuments Historiques qui concerne les investissements engagés sur un monument historique. Elle permet de défiscaliser ses revenus imposables, en partie ou en intégralité, du montant des travaux effectués par l’investisseur. Concrètement, il est possible pour l’investisseur de réduire sa base imposable du montant des travaux et de bénéficier d’une défiscalisation des intérêts d’emprunt. Ici, l’investisseur n’a pas de restriction quant au montant ou au temps. Cette loi de défiscalisation immobilière pour l’ancien est appréciée par les contribuables qui subissent de lourds impôts et met l’accent sur la qualité de l’immeuble et non sur sa rentabilité.
  • Loi Denormandie, concernant les investissements de rénovation d’immeubles anciens situés dans certains centres-villes. Cette loi offre une défiscalisation jusqu’à 21 %, à condition que le montant de la rénovation soit de 25 % du prix de revient du logement.

La défiscalisation immobilière pour un investissement neuf

Si vous souhaitez savoir comment défiscaliser dans l’immobilier neuf et réduire vos impôts, vous aurez le choix entre plusieurs dispositifs dont les plus connus sont :

  • La loi Pinel qui donne la possibilité à tout contribuable de réduire son impôt sur le revenu à travers l’acquisition d’un bien immobilier neuf en réhabilitation ou en état futur d’achèvement. On distingue la loi Pinel Dom qui propose un meilleur taux de défiscalisation que la loi Pinel applicable dans la métropole. En métropole, l’abattement fiscal s’élève à 12 %, 18 % ou 21 % du prix de l’immeuble et s’étale sur 6, 9 ou 12 ans. Dans un DOM, cet abattement fiscal sera plus élevé, soit 23 %, 29 % ou 32 % et sera plafonné à 300 000 euros par an, pendant 6, 9 ou 12 ans. Avec la défiscalisation immobilière 2020 Pinel, l’investisseur est autorisé à loger sa famille (ascendante ou descendante uniquement) tout en conservant l’avantage fiscal. D’une pierre deux coups !
  • La loi Girardin IS s’applique uniquement en cas de financement de matériel neuf dans les départements d’Outre-mer et concerne les sociétés métropolitaines assujetties à l’impôt sur les sociétés. Ainsi, si une entreprise investissant dans le neuf en outre-mer, peut soit réduire son impôt sur les sociétés, soit même l’annuler complètement. Pour que cette loi de défiscalisation soit effective, l’entreprise doit louer le logement dans les 6 mois de son achèvement en nu ou non meublé. La location doit durer au moins 5 ans à titre de résidence principale et les plafonds des loyers doivent être respectés.
  • La loi LMNP offre deux avantages fiscaux au contribuable français qui investit dans un logement en Location Meublée Non Professionnelle. Le premier permet de ne pas imposer les revenus engendrés par le logement en LMNP. Ces revenus tombent sous le statut des BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux) et seront donc perçus en tant que des revenus du patrimoine. Le second avantage fiscal de cette loi de défiscalisation immobilière offre un amortissement linéaire au contribuable sur tous ses investissements mobiliers et charges liés à l’immeuble acquis.

Le choix du lieu de l’investissement pour votre défiscalisation immobilière 2020

La réussite de votre stratégie de défiscalisation immobilière passera aussi par l’emplacement du bien dans lequel vous souhaitez investir. Ce dernier point n’a pas trait au dispositif législatif, mais à la situation économique du bien. Concrètement, il s’agit des conditions locatives du bien, la qualité de vie, le prix de l’immobilier neuf, le potentiel économique ou universitaire du lieu où se trouve le logement.