Le guide complet de l’impôt sur le revenu

Notre guide complet sur les dispositifs de défiscalisation va vous aider à optimiser et réduire votre impôt sur le revenu. Avec une pression fiscale toujours plus importante les citoyens français cherchent par quels moyens ils peuvent obtenir une réduction d’impôt. Les dispositifs sont nombreux mais parfois complexes et il n’est pas toujours évident de s’y retrouver. Nos différents dossiers thématiques mettent en lumière de façon simple les moyens de défiscalisation qui s’offrent à vous.

Comment réduire son impôt sur le revenu en 2020 : quelques pistes

C’est bien sûr la question que se posent des millions de français. Vous pensez que vous n’avez pas droit à certains dispositifs de défiscalisation ? Pourtant il y existe des moyens simples pour réduire ses impôts. Pour diminuer ses impôts en 2020 on peut par exemple souscrire un plan d’épargne retraite où les versements sont déductibles à hauteur de 10%. Autres options, l’optimisation de ses placements en ouvrant un Plan d’Epargne en Action (le PEA) qui vous permet de générer des plus-values via les marchés en bourse ou encore la location meublée et l’investissement dans des assurances vie où l’avantage fiscal est très intéressant. Également attractif en matière de réduction d’impôt sur le revenu, l’optimisation du foyer fiscal.

Optimiser son foyer fiscal pour réduire son impôt sur le revenu

Il est tout à fait possible, même pour un enfant majeur de le déclarer dans le foyer fiscal ou de lui verser une pension alimentaire et de réduire ainsi son impôt sur le revenu en fonction du barème de l’impôt 2020 en vigueur. A ce sujet, sachez que votre enfant doit avoir entre 18 et 21 ou 25 ans, être en poursuite d’études et demander spécifiquement le rattachement à votre foyer fiscal via une demande écrite pour que vous puissiez bénéficier d’une réduction d’impôts. En cas de divorce ou d’imposition séparée, le rattachement ne peut être demandé que pour l’un des foyers fiscaux desdits parents.

Mais comment se passe la réduction d’impôt dans un contexte d’optimisation du foyer fiscal ? En fait, les revenus de votre enfant viennent compléter les vôtres durant l’année, et celui-ci ajoute également une part fiscale à votre foyer. Votre revenu imposable total est ensuite divisé par le nombre de parts de votre foyer. C’est l’idéal pour réduire votre imposition !

Défiscaliser facilement et jusqu’à 21%

Réduire ses impôts grâce à la défiscalisation immobilière 2020

Il existe bien d’autres possibilités pour réduire votre impôt sur le revenu, comme l’investissement dans les DOM-TOM par exemple, l’investissement en loi Pinel, en LMNP (Loueur en Meublé non Professionnel) etc… Vous pouvez également profiter de la défiscalisation des travaux de rénovation énergétique, par exemple. Ci-dessous, le point sur ces différents dispositifs.

La loi Pinel pour réduire ses impôts

Ce dispositif est une véritable motivation pour de nombreux investisseurs puisqu’il permet de défiscaliser jusqu’à 21% des impôts liés à l’acquisition d’un logement neuf en vue d’une mise en location. De quoi se constituer un patrimoine tout en réduisant les coûts au maximum. Ce dispositif est évidemment soumis à certaines restrictions.

L’acquisition doit concerner un logement neuf, faisant l’objet de travaux d’une réhabilitation profonde, en état futur d’achèvement ou que le contribuable fait construire. Ce logement doit être situé dans une zone précise (zone A, A bis ou encore B1). La durée de mise en location s’échelonne quant à elle entre 6 et 12 ans. Très concrètement, vos possibilités de défiscalisation immobilière dépendent de la durée de mise en location ainsi que du montant de votre investissement immobilier neuf, plafonné à 300 000 €. La réduction d’impôt atteint 12% sur 6 ans, 18% sur 9 ans et 21% sur 12 ans d’engagement.

Réduire ses impôts en devenant Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP)

Ce dispositif est également assez intéressant dans la mesure où il permet de réduire ses impôts en investissant dans le secteur immobilier pour une mise en location meublée. Le dispositif LMNP a la particularité de pouvoir offrir deux régimes d’imposition possibles : régime forfaitaire ou régime réel. Tous deux vous offrent des possibilités de défiscalisation plus qu’appréciable.

Avec le régime forfaitaire, l’investisseur bénéficie d’un abattement de 50% sur ses revenus locatifs. Cependant, force est de relever que la seconde option présente encore bien plus d’avantages, raison pour laquelle elle est plus sollicitée par les investisseurs. Dans le cas du régime du réel, une grande partie des charges sont déduites du revenu imposable (taxe foncière, intérêts d’emprunt, frais de travaux et même les amortissements liés au mobilier et aux locaux).

Soulignons que le statut de LMNP vous permet de récupérer la TVA du bien immobilier à 20% et que le dispositif LMNP se décline aussi en LMNP – Censi Bouvard. Vous pouvez alors investir dans une résidence de services et souscrire à un bail commercial pour une durée de 9 ans minimum. En contrepartie, votre réduction d’impôts s’élèvera à 11% du montant de votre investissement (plafonné à 300 000 €).

Le dispositif loi Malraux

La loi Malraux est un dispositif de défiscalisation dans l’immobilier ancien. Il offre une réduction d’impôt conséquente suivant un plafond d’investissement et des conditions d’éligibilité bien précises. Pour pouvoir réduire vos impôts grâce à la loi Malraux, investissez dans un bien ancien à réhabiliter. Celui-ci doit avoir un caractère historique, se situer dans un quartier à forte concentration d’habitats dégradés, un site patrimonial remarquable ou encore un quartier ancien dégradé (QAD). Acheter un bien répondant à ces caractéristiques et y réaliser des travaux vous permettrait dans le meilleur des cas de réduire votre impôt à hauteur de 30% des différentes dépenses engagées dans la réhabilitation du bien en question. Le montant des travaux est plafonné à 400 000 € ou 100 000 € / an sur 4 ans.

La loi Malraux concerne également les immeubles dont la restauration a été déclarée d’utilité publique ou alors qui font l’objet d’un simple plan de revalorisation de l’architecture et du patrimoine [PVAP]. Dans ce cas précis, la réduction est d’une proportion de 22 % de dépenses engagées dans la réhabilitation.

Notez que dans tous les cas pour que l’investissement soit rentable, on estime que le montant idéal de travaux à réaliser doit représenter 40 à 70% du montant total de l’acquisition.

Une multitude d’autres solutions vous permettent de réduire votre impôt sur le revenu comme d’investir dans des FCPI (Fonds Communs de Placement pour l’Innovation), réaliser des donations ou encore investir dans les forêts de France, un investissement risqué mais particulièrement rentable. Réduire son impôt sur le revenu est en somme relativement aisé, lorsque l’on sait par quoi commencer. Parcourez notre guide pour en savoir plus à ce sujet.